Pour mieux connaitre les chambres africaines extraordinaires

Marcel Mendy Coordonnateur Cellule de Communication

La nouvelle chaine de télévision tchadienne, « Electron TV », veut en savoir plus sur le rôle, l’organisation et le fonctionnement des Chambres africaines extraordinaires.

Electron TV, qui compte lancer ses programmes au courant du mois d’octobre prochain, ne veut rien rater du feuilleton judiciaire dénommé « Affaire Habré ». Pour cette raison, elle a dépêché à dakar, une journaliste pour les besoins d’une série de reportages et d’enquêtes. Evelyne FAKIR, qui occupe, par ailleurs, la fonction de Directrice de la communication du Fonds National d’Appui aux Artistes (FONAT), a démarré ses investigations au niveau du siège des Chambres africaines où les responsables lui ont accordé des interviews. « A Ndjamena, les gens se posent beaucoup de questions sur les chambres africaines : quel est leur rôle ? Comment leurs membres sont désignés ? En quoi sont-elles africaines ? Qu’en est-il de leur financement ?  ». D’ailleurs, ajoute notre consœur : « c’est l’une des raisons qui ont poussé les responsables de la nouvelle chaîne de télévision tchadienne à me confier exclusivement ce dossier que je dois suivre pas à pas jusqu’au procès final ». L’autre raison qui explique l’intérêt porté par « Electron TV » au dossier Habré, est le fait que : «  cette affaire est historique. C’est la première fois qu’un ancien chef d’Etat africain est poursuivi pour des crimes présumés commis en Afrique et qui sera jugé dans un pays africain et par les Africains », fait observer Evelyne FAKIR, avant de démarrer ses interviews avec les responsable des Chambres africaines.

D’abord avec le Procureur général avec qui elle a abordé les aspects judiciaires du dossier. La composition du parquet, son rôle, le mode de désignation de ses membres, sans oublier leur indépendance vis-à-vis du ministère public sénégalais et de l’Union africaine ; autant de questions auxquelles Mbacké FALL a apporté des réponses en s’appuyant sur le statut qui régit la juridiction spéciale. L’Administrateur, Ciré Aly BA, abordera, avec la journaliste reporter, des questions relatives à la gestion des chambres, leur financement et leur composition, mais aussi la prise en charge des victimes qui est l’une des prérogatives des chambres, selon M BA. Autre question qui a attiré l’attention de notre consœur de « Electron TV », c’est l’africanité des Chambres et leur différence avec les autres chambres des juridictions sénégalaises. Sur cet aspect, l’Administrateur a renvoyé au statut des chambres, notamment en son article 11 qui parle de leur composition (Cf. textes fondamentaux in site web).

Le Coordonnateur de la cellule de communication des chambres, Marcel MENDY, a été le dernier responsable avec qui Evelyne FAKIR s’est entretenue, pour évoquer le volet information et communication qui constitue une priorité pour les chambres. M Mendy, est revenu sur l’organisation de la cellule, sa composition mais aussi sur ses outils de communication, dont le site internet (www.chambresafricines.org).